Qui est Emilie König, cette djihadiste française rapatriée mardi ?

© DELIL SOULEIMAN / AFP

De la Bretagne à l'État islamique . C'est le funeste destin d'Emilie König, une djihadiste française rapatriée ce samedi en compagnie de 16 autres femmes et de 35 enfants , retenus dans un camp du Nord-Est de la SyrieMise en examen puis placée en détention provisoire dès son arrivée à Paris , elle était la Française la plus activement recherchée par les services de renseignements américains. L'ONU l'avait même inscrite sur sa liste noire des combattants les plus dangereux.

La proximité d'Emilie König avec les thèses de l’État islamique est sans équivoque. Dans des vidéos de propagande, elle avait appelé à attaquer les institutions françaises ainsi que les femmes de soldats. Les services de renseignement la soupçonnent également d’avoir recruté pour le compte de Daesh.

"Bien sûr que je regrette"

Celle qui se fait appeler Samra quitte Lorient en novembre 2012, laissant derrière elle ses deux fils de 3 et 5 ans. Direction l’Irak et la Syrie avant d'être capturée en 2017 sur une zone de guerre. Un parcours terroriste qu’elle regrette, disait-elle l’année dernière auprès de l'AFP. "Bien sûr que je regrette. J'ai 36 ans, ça y est, ma vie est passée. Toutes mes années de jeune femme, c'est derrière. Je vais tout reprendre en main pour mes enfants, je vais me battre pour eux, c'est eux qui me tiennent. Même s'il ne sont plus là aujourd'hui, je me battrai pour eux", déclarait-elle alors.

>> LIRE AUSSIUn documentaire BFMTV explore la question du rapatriement des enfants f...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles