Emilie Broussouloux : "J'ai beaucoup hésité avant de parler publiquement de ma grossesse"

·1 min de lecture

C'est un programme très réussi qui parlera à de nombreuses femmes enceintes ainsi qu'aux jeunes parents. Au début du mois, la journaliste Emilie Broussouloux a lancé sur YouTube et les réseaux sociaux 9 mois ensemble. Une websérie très personnelle où la jeune femme de 29 ans - elle-même enceinte pour la deuxième fois - propose de vivre chaque étape de la maternité. Elle y évoque de nombreux sujets relatifs à la grossesse et à la parentalité, le tout sans aucun tabou. Rencontre.

Télé-Loisirs : Comment vous est venue l'idée de cette websérie ?

Emilie Broussouloux : Je voulais proposer un programme engagé qui offre des clés aux futurs parents. Ce projet est né à l'occasion de ma deuxième grossesse. Lors de la première, tout n'avait pas été rose. Je me suis rendu compte qu'il y avait plein de sujets tabous, comme la sexualité pendant la grossesse, la dépression, etc... J'avais envie de libérer la parole et de déculpabiliser les futurs parents qui traversent des périodes de doutes.

La particularité de ce programme est que vous vous livrez de manière très personnelle sur tous ces sujets...

Absolument. L'idée de départ n'est évidemment pas de parler de moi pour parler de moi ! Il s'agit d'un dialogue avec d'autres parents. Mais évoquer ma propre expérience permet au public de s'identifier. Au départ, ce n'était pas évident pour moi et j'ai beaucoup hésité avant de parler publiquement de ma grossesse. Car on se met à nu, on parle de sujets très intimes comme la sexualité. La veille de (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Couvre-feu : "Il est possible que la deuxième vague soit pire que la première" alerte Martin Hirsch, directeur de l'AP-HP
Canicule : a-t-on le droit de refuser de travailler s'il fait trop chaud ?
Canicule : les bons réflexes pour se préserver de la vague de chaleur
Crise sanitaire : vers une immunité des personnes infectées, même légèrement ? L'espoir de l'Institut Pasteur (VIDEO)
Coronavirus : qu’est-ce que l’ABX464, le médicament qui va être testé sur plus de 1000 patients ?