Embouteillages monstres à Douvres : le Brexit pointé du doigt

À qui la faute ? La France et le Royaume-Uni se rejettent la responsabilité des bouchons monstres qui se sont formés au port de Douvres au cours des dernières 48 heures, rapporte la chaîne britannique Sky News.

Alors que les vacances scolaires débutent en Grande-Bretagne, un flot de voyageurs désireux de prendre le ferry pour se rendre en Europe continentale s’ajoute depuis vendredi au trafic habituel des poids lourds transitant par le port de Douvres, où ils doivent se soumettre à des contrôles douaniers.

Ces bouchons ont provoqué une “violente querelle diplomatique” entre le Royaume-Uni et la France, remarque le Guardian. La ministre des Affaires étrangères Liz Truss et l’ancien ministre des Finances Rishi Sunak, tous “deux candidats à la direction du parti tory, se sont empressés de blâmer” la France, note le quotidien britannique. Ils ont imputé la lenteur des contrôles à un manque de douaniers français chargés de procéder aux contrôles frontaliers.

Vacances “ruinées”

“L’insuffisance de personnel à la frontière française ruine le début des vacances” des Britanniques, a aussi accusé le port de Douvres dans un communiqué vendredi matin, déplorant des files des voitures à l’arrêt et des passagers excédés.

Côté français, on refuse de porter la responsabilité des embouteillages. Responsables syndicaux, portuaires et autorités françaises ont souligné samedi le rôle du Brexit dans les importantes difficultés de circulation rencontrées par les vacanciers britanniques en route vers le continent.

Simon Calder, chroniqueur du quotidien The Independent pointe lui aussi du doigt l’impact de la sortie du Royaume-Uni de l’UE. “À Douvres, samedi matin, j’ai erré parmi les nombreuses familles stressées pour observer la cause profonde du problème. D’après mon expérience, le temps mis par les autorités frontalières françaises pour traiter chaque voiture se mesurait auparavant en secondes […]. La moyenne par véhicule est désormais supérieure à une minute” car depuis le Brexit, “chaque passeport doit être inspecté et tamponné”, observe-t-il.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles