Embargo de l'UE sur le pétrole russe : Orban salue l'exemption obtenue

© Diego Ravier / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a salué mardi l'accord des 27 pays de l'UE qui prévoit une exemption pour le pétrole acheminé par oléoduc, permettant ainsi à son pays de continuer à recevoir du brut bon marché venu de Russie. Le dirigeant nationaliste bloquait depuis plusieurs semaines le projet d'embargo européen , parlant de "bombe atomique" lancée sur son économie. Finalement, pour lever le veto de Budapest, les chefs d'Etat et de gouvernement réunis en sommet lundi à Bruxelles ont limité l'arrêt des importations au pétrole russe transporté par bateau, soit les deux tiers des achats européens.

Un embargo total "aurait été insupportable pour nous"

"Les familles peuvent dormir paisiblement, nous avons écarté l'idée la plus farfelue qui soit", a réagi Viktor Orban dans un message vidéo diffusé sur sa page Facebook. Un embargo total "aurait été insupportable pour nous (...) mais nous avons réussi à l'éviter", s'est félicité le dirigeant nationaliste, qui entretenait de bonnes relations avec le président russe Vladimir Poutine avant l'invasion et a depuis une position ambigüe.

La Hongrie, pays d'Europe centrale enclavé sans accès à la mer, dépend pour 65% de sa consommation de pétrole des livraisons de l'oléoduc russe Droujba. Elle s'était opposée à la proposition initiale d'un embargo, à moins de bénéficier d'un délai d'au moins quatre ans pour le mettre en œuvre et d'environ 800 millions d'euros de financements européens pour adapter les infrastructures.

>> LIR...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles