Elsa Zylberstein (Adorables sur Canal+) : "J’avais une relation très fusionnelle avec ma mère"

·1 min de lecture

Elsa Zylberstein est ce soir à l'affiche de la comédie Adorables de Solange Cicurel. Dans ce film, dont elle partage l'écran avec Lucien Jean-Baptiste et Max Boublil, la très chic actrice donne vie avec beaucoup de peps à Emma, une maman solo mais aussi psychologue aguerrie et zen, qui déchante en voyant sa charmante fillette se muer en indomptable adolescente. La star française, qui s'est dévoilée méconnaissable sur son futur film sur Simone Veil et assure détester "la pensée unique et qu'on s'acharne sur quelqu'un", porte avec fougue ce personnage de femme au bord de la crise de nerfs. Pour TéléLoisirs, Elsa Zylberstein a évoqué ses souvenirs de jeunesse, sa relation avec sa mère ou encore ses amours passés et présent.

Télé-Loisirs : Qu’est-ce qui vous a plu dans ce personnage d’Emma ?

Elsa Zylberstein : J’aime que cette femme adorable perde le contrôle d'elle-même ! C’est très jouissif à jouer, une mère dépassée qui ne sait plus comment agir avec sa fille. Au final, elle aussi va faire une crise d’adolescence… à la quarantaine !

Elle vous ressemble ?

Peut-être dans sa folie, dans sa spontanéité, mais je ne suis pas manipulatrice comme elle. Quand elle boit trop, qu’elle reçoit avec maladresse l'homme avec qui elle a rendez-vous ou quand elle fond en larmes pour un objet de valeur détruit, là, ça pourrait être moi.

Vous avez été une ado rebelle ?

J’étais très timide et j’ai été élevée avec un père autoritaire. Je n’ai pas fait de crise, mais, vers 30 ans, j’ai commencé à exprimer (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Amin (Arte) : 3 raisons de regarder ce beau film avec Emmanuelle Devos
Cannes 2021 : dates du festival, jury, films en compétition... Toutes les infos sur la 74ème édition
Xavier Dolan, le cinéaste canadien, se lance dans la réalisation d'une série pour Canal+
Camélia Jordana : cette raison très intime pour laquelle elle a failli rater le casting du film Curiosa
Patrick Bruel (Villa Caprice) : "Mon duel avec Niels Arestrup, c'est une partie d'échecs" (INTERVIEW)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles