Elon Musk renonce au rachat de Twitter

Elon Musk renonce au rachat de Twitter (lepoint.fr)

Le milliardaire américain reproche au réseau social de ne pas avoir respecté ses engagements pris dans l'accord et s'expose désormais à des poursuites.

Le rachat du réseau social tombe à l'eau. Le patron de Tesla et SpaceX a annoncé sur Twitter vendredi qu'il mettait fin à l'accord passé avec le conseil d'administration pour racheter le réseau social à cause d'informations « fausses et trompeuses » sur l'entreprise. Dans une lettre publiée par le gendarme boursier américain, ses avocats assurent que Twitter n'a pas respecté ses engagements pris dans l'accord, en ne donnant pas toutes les informations demandées sur le nombre de comptes inauthentiques et de spams.

Twitter a répété à plusieurs reprises ces dernières semaines que le nombre de faux comptes sur sa plateforme était inférieur à 5 %. Le multimilliardaire et son équipe estiment que le réseau ment, et que cela affecte la viabilité de son activité, et donc la valeur de la société. Depuis des semaines, les experts se demandaient Si Elon Musk cherchait à retirer son offre ou à renégocier le prix à la baisse.

À LIRE AUSSI « Les réseaux sociaux sont devenus des armes de guerre »

En mettant fin à son engagement de racheter Twitter, l'homme d'affaires s'expose à des poursuites juridiques conséquentes. Les deux parties se sont engagées à verser une indemnité de rupture pouvant aller jusqu'à un milliard de dollars dans certaines circonstances.

Twitter dégringole en bourse

Le 25 avril dernier, il semblait avoir réussi son pari, malgré les tentatives de Twitter de le repousser. Il passait un accord définitif avec le conseil d'administration du groupe pour racheter [...] Lire la suite

VIDÉO - Elon Musk évoque avec humour sa paternité de 10 enfants (et ça fait rire Nick Cannon)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles