Elon Musk invoque l'ex-chef de la sécurité de Twitter pour justifier l'abandon du rachat

© Olivier DOULIERY / AFP

Elon Musk a invoqué dans une nouvelle lettre à Twitter les accusations formulées par l'ancien chef de la sécurité de l'entreprise, Peiter Zatko, pour justifier avec des arguments complémentaires l'abandon de son projet de rachat annoncé initialement début juillet. "Des allégations portant sur certains faits, connus de Twitter avant ou au 8 juillet 2022, mais non divulguées aux parties représentant Musk  avant ou à cette date, ont depuis fait surface et fournissent des raisons supplémentaires et distinctes pour mettre fin à l'accord de rachat ", a écrit Mike Ringler, l'un des avocats de Elon Musk, dans un courrier adressé au responsable juridique de Twitter daté de lundi et rendu public mardi.

Mike Ringler évoque les faits reprochés par Peiter "Mudge" Zatko, l'ex-responsable de la sécurité de Twitter, qui s'en est pris à la cybersécurité défaillante de la plateforme et a accusé les dirigeants d'avoir menti sur les moyens mis en œuvre pour lutter contre les faux comptes et les spams. Les affirmations de Peiter Zatko, qui se présente comme un lanceur d'alerte, ont été envoyées à deux régulateurs américains ainsi qu'au ministère de la Justice.

 

>> À ÉCOUTER -Elon Musk, un enfant très précoce

L'avocat du patron de Tesla précise que ces nouveaux éléments ne sont, selon lui, pas nécessaires pour justifier la rupture du contrat, mais constituent des arguments en plus "au cas où la notice de rupture du 8 juillet était jugée invalide, quelle qu'en soit la raison".

Twitter a réa...


Lire la suite sur Europe1