Musk sème le doute sur son rachat de Twitter, voulant des détails sur le nombre de faux comptes

Elon Musk envoie des signaux contradictoires sur son projet de rachat de Twitter  : deux heures après avoir dit suspendre l'acquisition dans l'attente de détails sur le nombre de faux comptes, le fantasque patron a assuré être "toujours engagé" à mener à bien la transaction. "L'acquisition de Twitter est suspendue de manière temporaire dans l'attente de détails sur le fait que les spams et les faux comptes représentent bien moins de 5% du nombre d'utilisateurs", a d'abord écrit Elon Musk sur la plateforme, où il compte près de 93 millions d'abonnés.

Il a ensuite réitéré son engagement à acquérir le réseau social, mais le marché s'interrogeait sur ses intentions réelles. Des déclarations qui se sont fortement répercutées en Bourse où l'action a commencé par plonger de 25% dans la foulée de l'annonce de la suspension avant de limiter ses pertes en abandonnant environ 13% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de Wall Street. Contacté par l'AFP, Twitter n'a pas réagi dans l'immédiat. Après s'y être initialement opposé, le conseil d'administration du réseau social aux gazouillis a accepté fin avril une offre de rachat de 44 milliards de dollars formulée par le fantasque dirigeant d'origine sud-africaine.

La proportion de faux comptes est "un indicateur clef"

Elon Musk a promis de débarrasser Twitter des spams, d'authentifier les utilisateurs et de renforcer la transparence, sans préciser comment il comptait mettre en œuvre ce projet. L'entreprise a indiqué début m...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles