Elodie Kulik : le terrible calvaire de la jeune femme à nouveau jugé

·1 min de lecture

Après avoir clamé son innocence à de multiples reprises, notamment lors de son premier procès, le en décembre 2019, Willy Bardon est prêt à réitérer. À partir de ce lundi 14 juin et jusqu'au 2 juillet, cet ancien patron de café est rejugé pour avoir participé au viol et au meurtre d'Élodie Kulik, comme le relate le quotidien Le Parisien. Cette jeune banquière de 24 ans a été tuée une nuit de janvier 2002 dans la Somme. Willy Bardon a d'abord été suspecté par les enquêteurs en raison de sa proximité avec Grégory Wiart, identifié par l'ADN comme étant le violeur de la défunte. Si ce dernier ne fait pas face à la justice, c'est parce qu'il a perdu la vie dans un accident de la route en novembre 2003.

Mais c'est aussi un appel téléphonique glaçant qui a permis aux autorités de retrouver la trace de Willy Bardon. Dans celui-ci, Élodie Kulik lance un appel à l'aide aux pompiers juste avant son agression. Elle venaît alors d'être poussée dans un fossé, alors qu'elle était au volant de sa voiture. Outre sa voix, celle d'un homme, identifié comme étant Willy Bardon, a été reconnue par des proches. "Dragueur invétéré et vulgaire, grande gueule", selon Le Parisien, il a été mis en examen le 16 janvier 2013 mais n'a cessé d'affirmer n'avoir aucune implication dans le viol et le meurtre de la jeune femme. Mis en examen et écroué, il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle en première instance pour viol et séquestration suivis (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Six enfants frappent et font des attouchements sexuels à une fillette handicapée
Englouti par une baleine, ce pêcheur américain raconte comment il a survécu
Euromillions : les surprenantes dépenses du plus gros gagnant français avec son jackpot record
Maddie McCann : le principal suspect écrit une lettre sans concession
Delphine Jubillar : cette émouvante et rare apparition de son mari et de leur fils Louis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles