Élodie Gossuin : "J’ai toujours été lucide sur mon niveau de danse"

Élodie Gossuin a été éliminée samedi soir en demi-finale de “Danse avec les stars”. Depuis plusieurs semaines, certains téléspectateurs trouvaient particulièrement injuste que l’ex-Miss France soit toujours présente dans le concours compte-tenu de son niveau en danse. Elle s’en défend et revient sur l’incroyable aventure qu’elle a vécue avec son danseur Christian Millette.

Crédit : TF1

Étiez-vous préparée à votre élimination en demi-finale de “Danse avec les stars” samedi soir ?

Pour être très honnête, j’ai vécu chaque semaine de cette aventure comme si c’était la dernière. J’ai toujours été lucide sur mon niveau de danse. Je suis partie du 36ème sous-sol avec des bases inexistantes donc j’avais bien conscience que l’aventure pouvait s’arrêter à tout moment.

Arriver jusqu’en demi-finale a été une surprise ?

Oui bien sûr. Chaque semaine supplémentaire a été un bonus. On m’a laissé la chance de travailler et de progresser. Je ne considère pas cette émission comme un concours de danseurs professionnels. Au contraire, l’intérêt c’est de voir des gens qui progressent par leur travail et leur mérite. Mon trophée c’est d’avoir montrer que tout était possible même en partant de très bas. J’ai gagné cette compétition envers moi-même.

Comment expliquez-vous le fait d’avoir été sauvée quasiment toutes les semaines ?

Je n’avais pas les résultats précis des votes mais je pense effectivement avoir frôlé l’élimination à plusieurs reprises. J’ai la sensation d’avoir été soutenue par le public qui a perçu ma motivation et ma progression.

Certains téléspectateurs ont trouvé injuste de vous voir encore dans le concours par rapport à d’autres candidats. L’avez-vous ressenti ?

Bien sûr car on en parle aussi entre nous. Je pense que vous faites référence à l’élimination de Joy Esther. Mais une fois de plus, tout est question de progression. C’est vraiment comme ça que je considère cette émission. On a tous eu un parcours différent. Si je prends l’exemple de Camille Lacourt, il a travaillé comme un acharné pour progresser alors qu’on a bien vu que la danse n’était pas vraiment faite pour lui.

Ce lundi sur Instagram vous avez déclaré votre “amour” à votre danseur Christian Millette. Comment décrivez-vous votre relation ?

Avec Christian, c’est l’histoire d’une rencontre. Je ne peux même pas définir ce qu’il représente pour moi à l’heure actuelle. Il y a des aventures difficilement explicables vue de l’extérieur. Quand on fait “Danse avec les stars”, on ne fait pas de la télé. On vit une aventure humaine avec des liens extrêmement forts. Le sport et la danse ne représentent finalement que 30% de l’aventure, le reste relève du domaine psychologique. Christian m’a fait vivre une thérapie qui m’a permis de me redécouvrir et m’a vraiment transformée.

 

Votre mari a-t-il été jaloux de cette relation ?

Non, car il aime beaucoup Christian aussi (rires). Au contraire, il m’a vraiment accompagnée. Ul était là sur chaque prime, il est venu me voir en répétitions et il a beaucoup échangé avec Christian. Il m’a soutenu mais on en avait beaucoup discuté avant sachant que ça demanderait beaucoup de concessions familiales.

Comment avez-vous réussi à concilier “Danse avec les stars” avec votre matinale sur RFM (“Le Meilleur réveil” de 6h à 9h30 avec Albert Spano) et votre vie de famille ?

J’ai eu un rythme très soutenu avec le réveil à 4 heures du matin pour la radio puis les entrainements et aller récupérer les enfants à l’école en fin d’après-midi. J’ai vécu plusieurs journées en une pendant trois mois. Mais j’ai tenu car je ne me projetais absolument pas et je ne pensais pas rester aussi longtemps.

Et physiquement, avez-vous souffert ?

J’ai découvert les limites de mon corps en ressentant des douleurs physiques terribles. Je ne l’ai pas dit pour ne pas inquiéter mais il faut savoir que j’ai fait plusieurs primes en étant obligé de voir un médecin pour être capable d’aller sur le parquet. J’ai dansé en étant sous traitement, en prenant des anti-douleurs comme la codéine. Tu manges, tu respires, tu te lèves, tu te couches en essayant de gérer tes douleurs physiques.

Samedi aura lieu l’élection de Miss France 2018. Allez-vous regarder la cérémonie ?

Je ne rate jamais l’élection de Miss France ! Je regarde toujours parce que j’adore ça et que ça fait toujours rêver. On a tellement besoin de rêve et de légèreté. Et je sais à quel point ça peut changer une vie. Je m’y intéresse aussi parce que tout le monde me le rappelle. On me souhaite encore l’anniversaire de mon élection même 17 ans après.

Trouvez-vous que la cérémonie a bien évoluée depuis votre élection ?

La cérémonie évolue avec notre société mais les tableaux sont toujours aussi magnifiques. Ce qui a changé c’est qu’il n’y a plus Geneviève De Fontenay. Mais je crois que Sylvie Tellier gère plutôt bien l’élection.

Thomas Joubert

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages