Elodie Gossuin confinée en famille : l'ancienne Miss raconte ses journées rythmées !

·1 min de lecture

La sentence est tombée le mercredi 31 mars. Depuis le palais de l’Elysée, Emmanuel Macron a annoncé les nouvelles mesures prises pour lutter contre la crise sanitaire, et la plus redoutée des parents a été annoncée : pendant trois semaines, les écoliers de France ne pourront plus être accueillis à l’école. Les cours se feront à la maison, comme pendant le premier confinement, et seuls les enfants des soignants et ceux de certaines professions seront autorisés à se rendre en classe. Dans le même temps, les entreprises qui le peuvent sont encouragées à faire passer les salariés en "télétravail systématique". Depuis mardi 6 avril, parents et enfants se retrouvent donc ensemble, à la maison, et tentent de cohabiter.

Elodie Gossuin est une habituée de l'expérience. En avril dernier, alors que le gouvernement songeait à la réouverture des établissements scolaires après le premier confinement, l'ancienne Miss France avait fait le choix de garder ses enfants avec elle, malgré "la guerre à la maison" qu'il pouvait y avoir de temps à autre.

Les nouvelles mesures ont donc rappelé de bons souvenirs à Elodie Gossuin. Interrogée par Télé-Loisirs, dans le cadre du Podcast Toudoum, la maman des jumeaux Jules et Rose, et Léonard et Joséphine avoue faire "comme elle peut", entre télétravail et enfants. "On est obligé de faire des concessions en ce moment, tout ne peut pas être parfait, philosophe-t-elle. C’est soit les lessives, soit le repas hyper équilibré du soir, soit la maison n’est pas propre, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Elizabeth II : des images inédites de la reine, en plein moment de détente avec Philip à 27 ans
Roselyne Bachelot de retour et "heureuse" : la ministre donne de ses nouvelles après sa sortie de l'hôpital
Patrick Bruel annonce une très mauvaise nouvelle à ses fans
Lou Pernaut a-t-elle vraiment été virée de chez ses parents ? Elle fait une mise au point
Patrick Juvet accro aux sites de rencontres : ses aventures "intenses et brèves" à Barcelone