Elle suit son petit ami infidèle grâce à un AirTag d'Apple, puis le tue

Elle localise son petit ami avec un AirTag et le tue - Getty Images (Getty Images)

Le 3 juin 2022, une Américaine de 26 ans a tué son compagnon en le percutant avec son véhicule. Elle l’avait d’abord suivi jusqu’à un bar où il avait rendez-vous avec une autre femme, grâce à un AirTag, un petit objet vendu par Apple permettant de localiser facilement les objets.

Si la technologie n’est ni bonne ni mauvaise, elle est parfois utilisée à très mauvais escient. Gaylyn Morris, une Américaine de 26 ans, s’est servie d’un AirTag pour suivre son petit ami jusqu’à un bar où elle l’a ensuite tué en lui roulant dessus, rapporte le média américain USA Today. L’homme est mort de ses blessures sur place avant l’arrivée des secours.

Cette affaire troublante commence le 3 juin dernier à Indianapolis, la capitale de l’Etat américain de l'Indiana. Ce jour-là, Gaylyn Morris, une jeune femme de 26 ans, place un AirTag, un appareil de la marque Apple de la taille d’un bouton, dans les affaires de son compagnon, Andre Smith. Et pour cause, elle soupçonne l’homme de 26 ans d’être un infidèle et souhaite le suivre grâce à cette petite technologie de géolocalisation. Grâce à celle-ci, elle le suit jusqu’à un bar où elle le trouve en compagnie d’une femme. C’est là que les choses dégénèrent.

Percuté à trois reprises

Les témoins de la scène racontent ensuite que Gaylyn et Andre se sont violemment disputés, au point que le gérant du bar leur demande de quitter les lieux. La jeune femme est ensuite montée dans son véhicule et a coupé la route à son petit ami qui tombe au sol. Elle aurait ensuite reculé et avancé à nouveau, le percutant à trois reprises avec son véhicule. Gaylyn est ensuite sortie de son véhicule pour s’en prendre à la femme avec laquelle son compagnon avait rendez-vous.

Elle a été maîtrisée et arrêtée par la police avant de provoquer un second drame. Elle a ensuite été inculpée pour meurtre puisque son compagnon est mort de ses blessures avant l’arrivée des pompiers. Les AirTags ont déjà été au cœur de plusieurs polémiques puisqu’ils ont notamment été utilisés par des hommes jaloux pour contrôler la vie de leurs compagnes.

Ce contenu peut également vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles