Elizabeth II : comment la reine a détruit, avec diplomatie, les plans de Meghan et Harry

La reine Elizabeth II accepte le départ de Meghan Markle et du prince Harry de la famille royale. Elle ne compte pas pour autant leur rendre la tâche facile. S'ils menaient la danse en janvier, juste après avoir fait leur annonce officielle en prenant tout le monde par surprise, la monarque a repris la main : au printemps, après avoir assuré leurs derniers engagements officiels au sein de la famille royale, Meghan et Harry ne pourront plus utiliser la marque "Sussex Royal".

Peter Hunt, chroniqueur royal du magazine britannique The Spectator, commente ces jeux de pouvoir dans un article publié ce jeudi 21 février : "[La reine Elizabeth] prend mal le fait d'être prise pour une bourrique ou d'être prise de cours. Avec les réglementations du gouvernement et les règles royales de son côté, [elle] a imposé sa restriction finale au couple, qui se lance dans un exil auto-infligé. Sussex Royal ne peut plus exister. Leur site fraîchement créé devra être renommé."

Désireux de redéfinir leurs rôles au sein de la royal family, les Sussex se sont heurtés au "statu quo". "Il est surprenant qu'Harry, qui connaît parfaitement le fonctionnement de sa famille, ait pensé qu'ils auraient pu réussir", estime Peter Hunt. "Il s'est convaincu lui-même qu'il pouvait vivre et gagner sa vie au Canada, tout en restant capitaine général des Royal Marines. La dure réalité de Windsor a remplacé cet optimisme infondé." Dépourvu de leurs titres militaires, de leur marque et de leurs officiers de sécurité, le prince

Retrouvez cet article sur GALA

Les Enfoirés 2020 : un célèbre chanteur plante la troupe
Agnès Buzyn : sa petite astuce pour tenir le coup dans la bataille pour la mairie de Paris
Meghan Markle et Harry : qui va payer pour leur sécurité ?
Marie-Paule Belle, amoureuse de la romancière Françoise Mallet-Joris : ce regret qui la hante
Kate Middleton pleine de respect pour Elizabeth II : ce détail vestimentaire remarqué