Pour Elizabeth II, Meghan Markle n’est plus un souci : cet arrangement que seul Harry lui a inspiré

Difficile pour Elizabeth II de voir son petit-fils partir à l'autre bout du monde. Après l'annonce fracassante du Megxit, le prince Harry et Meghan Markle quitteront officiellement les rangs de la royauté le 31 mars prochain. Une décision que la reine accepte, même si elle serait déçue de voir le duc et la duchesse de Sussex quitter le clan Windsor-Mounbatten. "Elle ne s'attardera pas sur la sortie", explique la biographe royale Ingrid Seward, à People. "Elle est très pragmatique. Elle a surtout laissé la porte ouverte à Harry - l'année de révision était dans l'esprit de Harry."

Car la monarque espère toujours le retour du frère de William. En effet, la royauté examinera la situation des parents du petit Archie au bout d'un an, période pendant laquelle ils ne seront pas officiellement remplacés au sein de la monarchie. Cette mesure est loin d'être anodine pour la reine, puisqu'elle laisse ici la possibilité pour son petit-fils de se rétracter. Si ce dernier voulait en effet revenir pour une quelconque raison - une séparation avec Meghan Markle par exemple - il serait toujours le bienvenu.

Reste que les intentions d'Elizabeth II sont difficilement déchiffrables. Cette dernière chercherait avant tout le bien-être du fils cadet de Charles. "Elle est très sensible à ce que Harry vit", dévoile l'historien Robert Lacey, également interrogé par le magazine People. Car la soeur de la monarque, la princesse Margaret, a vécu "les mêmes drames et tensions", quand elle était plus jeune. La

Retrouvez cet article sur GALA

Teheiura de Koh Lanta bientôt papa… son bébé pourrait naître avant la finale !
La princesse Lalla Khadija, la fille de Mohammed VI, fête ses 13 ans !
Héritage de Michou : son unique bénéficiaire enfin dévoilé
Cheveux : comment les rendre plus beaux ?
Meghan Markle à nouveau enceinte ? Pourquoi la rumeur est relancée