Elizabeth II : Comment les médias britanniques anticipent depuis des années la disparition de la reine

Une couverture médiatique réglée au cordeau. Alors que la reine Elizabeth II, 96 ans, est ces dernières heures au coeur de l'actualité après que des médecins se sont déclarés "préoccupés" par son état de santé et l'ont placée sous surveillance, les médias britanniques eux, restent vigilants mais ont déjà anticipé de longue date la mort de la monarque, qui se trouve actuellement dans son château de Balmoral en Ecosse, entourée par la famille royale.

En 2017, dans un long article, le quotidien britannique "The Guardian" a levé le voile sur le dispositif prévu. Une fois que les autorités auront été prévenues par le palais de Buckingham - un plan nommé "Opération London Bridge" a été élaboré - une annonce sera faite à l'agence Press Association et reprise par tous les autres médias au niveau mondial.

Dans les locaux de la BBC, la télévision publique britannique, une alarme retentira au même moment et une lumière s'allumera en studios, signe que l'heure est grave et que tout le personnel devra être mobilisé pendant les dix jours qui sépareront le décès de la reine de ses funérailles. A l'antenne, la tenue noire sera de rigueur - ce qui est d'ailleurs déjà le cas depuis plus d'une heure -. Personne ne veut de nouveau commettre l'erreur faite par le journaliste de la BBC Peter Sissons qui, en 2002, avait annoncé le décès de la reine-mère vêtu d'un costume gris, s'attirant de nombreuses critiques.

Des experts royaux très convoités

Les...

Lire la suite