Elizabeth II, l’apprentissage d’une princesse (partie 1)

·1 min de lecture

Lorsqu'elle nait le le 21 avril 1926 à Londres, Elizabeth Alexandra Mary Windsor n'est pas supposée monter un jour sur le trône. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'histoire", Jean des Cars vous raconte l'enfance choyée et insouciante de celle qui ignore encore qu'elle sera reine du Royaume-Uni. 

A 9 ans, la princesse participe au jubilé d’argent de son grand-père

L’année 1935 pour la princesse Elizabeth, fille du duc et de la duchesse d’York, est exceptionnelle. Son grand-père, le roi George V, va célébrer fastueusement son jubilé d’argent, c’est à dire ses vingt-cinq ans de règne à la tête de l’empire britannique. Le souverain avait succédé à son père, le très populaire Edouard VII, en 1910. Avec son empire, il a été l’un  des vainqueurs de la Première Guerre mondiale, mais à quel prix ! Quatre ans d’un conflit sans précédent, effroyable, avec de terribles pertes humaines. 

Il a compris la nécessité, pour lui et la famille régnante, de changer le nom de la dynastie en 1917 : le patronyme de Saxe-Cobourg-Gotha, trop allemand, est remplacé par celui de Windsor. L’opinion l'approuve sans réserve. George V a tremblé car tous les empires européens ont été balayés par cette guerre : l’empire russe, l’empire allemand, l’empire austro-hongrois et même l’empire ottoman. Seul l’empire britannique s’est maintenu. 

Mais les difficultés économiques consécutives à la guerre font craindre à George V une montée du communisme qui a, entre autres, entraîné la chute...


Lire la suite sur Europe1