Elizabeth II : Grosse panique avant le Jubilé, un homme s'introduit chez elle !

Mais qui était donc cet homme ? Un inconnu, qui se réclamait homme d'Eglise, s'est introduit à Windsor, où la reine Elizabeth II était censée se trouver le 27 avril dernier. Après avoir gagné la confiance des gardes sur place, il était même parvenu à passer la nuit avec eux, leur racontant de nombreuses histoires de son passé, qui devenaient cependant de plus en plus farfelues au fil du temps.

C'est lorsqu'il a "prétendu avoir été pilote d'essai de sièges éjectables" que les troupes ont commencé à se poser des questions et que le prétendu Père Cruise a été arrêté. Selon The Guardian, il a été remis à la police locale sans problème et placé en garde à vue. Une histoire qui se termine bien pour la souveraine, heureusement, mais qui aurait pu tourner au vinaigre.

On ne connait en effet toujours pas la véritable identité ni les motivations de l'homme, qui n'aurait de toute façon pas pu croiser la mère du Prince Charles : celle-ci se trouve actuellement dans sa résidence de Sandrigham, à la campagne. Toutefois, cette alerte, même si elle n'est pas la première, est à prendre au sérieux à quelques semaines du début des cérémonies du Jubilé.

La sécurité renforcée au fil des semaines

En effet, la Reine Elizabeth II, 95 ans, devrait prendre part à de nombreuses cérémonies pendant plusieurs jours et pourrait être une cible potentielle. Ses troupes sont donc sur le qui-vive et empêcheront tout nouvel inconnu de pénétrer dans l'un des...

Lire la suite


À lire aussi

Panique à l'Elysée : un homme tente de s'introduire chez Emmanuel et Brigitte Macron
Dewey de la série Malcolm annoncé mort : Grosse panique chez les fans !
Vitaa maman : Grosse panique en vacances à cause d'un insecte, ses fils totalement hystériques !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles