Elizabeth II “forcée” de punir les Sussex ? Meghan Markle plaide la “jalousie” des autres membres de la famille royale

Meghan Markle ne digère toujours pas. Après les avoir libérés de leurs obligations à partir du 31 mars prochain, la reine Elizabeth II a décidé que Meghan et Harry ne pourront plus utiliser le mot "Royal". Un coup dur pour le couple qui avait tout misé sur leur nom de leur marque. Alors que le compte Instagram qu'ils utilisent est baptisé Sussex Royal, ils ont déboursé une grosse somme d'argent pour la déposer et créer un site internet et des produits dérivés. Des efforts considérables qui sont anéantis par la décision de la reine.

Surpris et attristés par cette décision, les parents du petit Archie ont riposté via un communiqué dans lequel ils acceptent les consignes de Sa majesté : "Bien que la monarchie ou le gouvernement n'ait aucune compétence sur l'utilisation du mot 'Royal' à l'étranger, le duc et la duchesse de Sussex n'ont pas l'intention d'utiliser 'Sussex Royal' ni aucune itération du mot 'Royal' sur aucun territoire (au Royaume-Uni ou ailleurs) lorsque la transition aura lieu au printemps 2020." Selon les proches de Meghan Markle, "Elle et Harry n'avaient pas d'autres choix que de faire une communiqué public. Elle a dit que si quelqu'un devait se sentir insulté, ce sont bien eux. Ils n'ont jamais eu l'intention de faire de l'argent sur le terme 'royal' et insinuer qu'ils abuseraient de leurs privilèges est absurde".

Les tensions sont palpables entre Meghan Markle, Harry et la famille royale. Depuis que le couple a pris ses distances avec la couronne britannique, le

Retrouvez cet article sur GALA

Pippa Middleton, jeune maman, a revu ses priorités : elle ne travaille plus !
François Baroin prêt à conquérir l'Elysée avec Michèle Laroque ? Cette précaution qui interpelle
Nicolas Roy (Koh-Lanta) : sa compagne veut que sa mort "soit un exemple"
PHOTO - Carla Bruni : à 52 ans, elle affiche fièrement sa grande souplesse
Kate Middleton et William contrariés : parents ou altesses royales, ce dilemme qui leur tombe dessus