Elizabeth II et sa famille se serrent la ceinture : ils renoncent à leurs avions

·1 min de lecture

Décidément, l'année 2021 est synonyme de difficultés pour la famille royale britannique. Alors que Meghan Markle et le prince Harry causent de nombreux tourments, que le prince Philip (l'époux d'Elizabeth II) est toujours hospitalisé, voilà que les restrictions budgétaires imposées à Buckingham Palace viennent encore plus assombrir le tableau. Dans le cadre d'un important plan d'économies prévu par le ministère britannique de la Défense, la Couronne va devoir se séparer de ses avions de transport, les British Aerospace 146 (BAe 146), révèle le tabloïd britannique Daily Mail.

Ces appareils ont notamment été déployés dans les années 1980 par la Royal Air Force, à la fois au profit de la monarchie britannique, de hautes autorités gouvernementales, mais aussi pour de simples passagers. Le retrait de ces avions à l'horizon 2022 ne représente toutefois pas une grande surprise. Il était déjà connu depuis 2019. L'objectif est de revendre les avions, dont le coût de l'heure de vol est jugé trop important. Pour Elizabeth II et sa famille, seul demeure un hélicoptère AW109 pour les trajets les plus courts. Un moindre mal, alors que la Couronne avait déjà dû se défaire de son yacht, le Britannia, en 1997, également désarmé pour des raisons budgétaires.

Reste que la monarchie ne sera pas complètement désemparée. Car elle pourra toujours disposer de l'Airbus A330, également utilisé par le Premier ministre britannique Boris Johnson. Un avion qui n'a pas manqué de faire polémique. Ses travaux (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Caroline de Monaco, une vie de deuils et de renaissances
Laeticia Hallyday : piscine, sauna, court de tennis... Sa nouvelle villa de luxe
Meghan Markle privée de son passeport et de ses clés : ce qui se cache derrière ces accusations
"Une forme de surprise" : Jean Castex ne s'attendait pas à être Premier ministre
Meghan Markle n'a "aucun regret" après son interview : "La famille royale devrait être soulagée..."