Elizabeth II "extrêmement malheureuse" de devoir rester confinée

La reine Elizabeth, frustrée de rester confinée au château de Windsor, n'apprécie pas de ne pas pouvoir se montrer et aller à la rencontre des Britanniques, selon un biographe royal.

Après 68 ans de règne, la reine Elizabeth est forcée de prendre une pause. Et le temps commence à se faire long. Confinée avec le prince Philip, 99 ans, dans le château de Windsor, elle n'apprécie pas d'être mise à l'écart des événements royaux londoniens et de ne pas aller à la rencontre des Britanniques. Dans une interview publiée par le média britannique Express ce samedi 27 juin, le journaliste et biographe royal Phil Dampier déclare : "Je suis sûr qu'elle est extrêmement malheureuse à cause de cette situation mais elle n'a évidemment pas d'autre choix."

Selon lui, elle "a toujours dit qu'elle a besoin d'être vue pour être considérée comme une force puissante, et que se cacher ne serait pas une bonne chose." En attendant la fin de la crise du coronavirus, la monarque prend son mal en patience et s'adresse aux Britanniques en vidéo, notamment lors d'un discours historique prononcé le 5 avril.

Un anniversaire à huis-clos

La reine Elizabeth ne s'est autorisé qu'une sortie en public depuis le début du confinement, et sous haute surveillance. Le 13 juin, accompagnée de membres de sa garde royale, elle a célébré ses 94 ans avec une cérémonie militaire dans les jardins du château de Windsor. D'habitude, la parade appelée Trooping the Colour se déroule face au Buckingham Palace, devant une famille royale au complet. Le prince Charles, héritier du trône qui a souffert du coronavirus en mars, a pris son relais pour commémorer les 80 ans de l'appel du 18 juin à Londres, au côté d'Emmanuel

Retrouvez cet article sur GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

"J'ai des dossiers sur tout le monde" : quand Benjamin Griveaux menaçait
Fort Boyard : ces deux stars tombées amoureuses lors du jeu sont de retour
Diana surprise nue en pleine séance de bronzage, ces révélations gênantes
"Des cartons ont été livrés" : les ministres d'Edouard Philippe dans l'angoisse du remaniement
Meghan Markle et Harry : ce titre que la reine pourrait leur retirer