Elizabeth II : découvrez le secret de sa broche lors de son allocution historique

Un moment historique. Ce dimanche 5 avril, la reine Elizabeth s'est adressée aux Britanniques lors d'un discours exceptionnel enregistré au sein du château de Windsor, où elle est actuellement confinée avec le prince Philip. En 68 ans de règne, elle ne s'est adressée que trois fois à la nation. Au cours de cette intervention, Sa Majesté a souhaité remercier son peuple pour ses efforts en cette période de crise liée à la pandémie et à lui délivrer un message d'espoir. Suite au Megxit, elle a également adressé un clin d’œil subtil à Meghan et Harry. Si sa prise de parole a été suivie très attentivement par les Britanniques (et pas seulement), un autre détail a retenu l'attention des téléspectateurs.

Pour cette allocution historique, la reine a, comme toujours, soigné son look en optant pour une robe verte. Une tenue qu'elle a choisi d'accessoiriser grâce à un collier de perles ainsi qu'une broche en diamant. Si on se doute qu'elle possède une multitude de broches toutes plus somptueuses les unes que les autres, celle qui a été sélectionnée ce dimanche 5 avril n'est pas dû au hasard. Ce bijou a une signification historique, voire symbolique, puisqu'il appartenait à sa grand-mère, la reine Mary, comme l'a rapporté The Mirror.

Une broche offerte à la reine Mary le jour de son mariage

Cette broche garnie d'une pierre turquoise centrale et sertie de diamants a été offerte à la grand-mère de Sa Majesté le jour de son mariage avec le duc d'York, en 1893. La « Queen Mary Turquoise and Diamond

Retrouvez cet article sur GALA

Cyril Lignac : son émission Tous en cuisine est-elle vraiment tournée chez lui ?
Emmanuel Macron en week-end au fort de Brégançon, ce gros mensonge qui circule sur la toile
"Emmanuel Macron s’est trompé" : Daniel Cohn-Bendit vise Edouard Philippe sur les municipales
Serge Hefez, qui vient de perdre sa maman, s’alarme sur les Ehpad : "C'est une tragédie"
Brigitte Macron “inquiète” mais contente de voir davantage son mari… “sa petite satisfaction”