Elizabeth II déchirée entre raison et sentiments : ce dernier compromis proposé à Harry et Meghan

Depuis la mi-janvier et le retrait du prince Harry et de Meghan Markle de la monarchie et de leurs obligations royales, la Couronne est sens dessus dessous. La reine Elizabeth II, épaulée des princes Charles et William, a imaginé l'avenir de la monarchie sans les Sussex et les décisions n'ont pas tardé à tomber ; dès ce mardi 19 février, qui a vue la famille royale communiquer sur le futur proche de Meghan et Harry.

Si les parents du petit Archie, exilés au Canada depuis un mois, doivent encore se soumettre à quelques événements royaux dans le courant du prochain mois, ils pourront dire officiellement au revoir à la monarchie dès le 31 mars. C'est-à-dire qu'à partir du 1er avril, ils seront complètement indépendants (et ce n'est pas un poisson) et pourront faire ce que bon leur semble, à l'exception d'utiliser leurs titres pour communiquer ou s'enrichir à des fins personnelles.

Une situation réévaluée dans douze mois

Cela dit, un compromis a été fait entre la reine d'un côté et les Sussex de l'autre. Et il a ainsi été décidé que la prochaine année serait une sorte de test, afin de voir comment se déroulent et évoluent les choses pour les Sussex, et si leur émancipation ne nuit pas trop à la monarchie. Ainsi, dans douze mois sans devoirs envers la Couronne - soit le 31 mars 2021 -, la situation sera réexaminée et connaîtra éventuellement, quelques ajustements.

En attendant la délivrance qui arrivera donc d'ici cinq semaines, Harry et Meghan devront tout de même se soumettre à un emploi

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTOS - Céline Dion : ses proches émus pour les obsèques de sa maman Thérèse
Prince Charles : ce combat crucial qu'il mène avec vigueur depuis 50 ans
Le prince Harry en roue libre : ce message qu'il n'aurait jamais posté avant le Megxit
Le rappeur Pop Smoke assassiné : nouvelles révélations troublantes sur sa mort
"Quelle grosse truffe !" : Nicolas Sarkozy, cet homme politique qu'il ne porte pas dans son coeur