Elizabeth II : ces cousines malades mentales qui faisaient honte à la famille royale

C'est l'un des secrets les plus lourds des Windsor. Nerissa et Katherine Bowes-Lyon partageaient le même sang que la reine Elizabeth II. Pourtant leurs noms ont totalement disparu de l'Histoire officielle de la couronne britannique. Mais la saison 4 de The Crown avait tenu à leur consacrer un épisode complet. Dans "Le principe héréditaire", la princesse Margaret, soeur d'Elizabeth II, déterre un terrible secret. La plus jeune fille du roi George VI découvre en effet que ses cousines, filles de John Bowes-Lyon, le frère de la reine mère, et de Fenella Hepburn-Stuart-Forbes-Trefusis, sont enfermées depuis de nombreuses années dans un asile, au sud de Londres. Nerissa et Katherine, nées en 1919 et 1926, atteintes d'une déficience mentale, sont en effet cachées dans le Royal Earlswood Asylum for Mental Defectives, un établissement qui accueille les personnes handicapées.

Les deux jeunes femmes avaient pourtant grandi au sein de leur famille durant les premières années de leur vie, entourées de leurs trois autres sœurs. Mais en 1930, leur père décède des suites d'une pneumonie. C'est à ce moment que la famille royale décide d'envoyer les soeurs dans un centre. Une décision motivée également par le récent sacre de George VI. Il serait en effet impensable d'apprendre que des nièces de sa femme sont handicapées, surtout que les médecins de cette époque affirment que les infirmités sont héréditaires.

L'existence de Nerissa et Katherine Bowes-Lyon est (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mort d'Elizabeth II : Meghan Markle et Kate Middleton étaient très proches sans vraiment l'être
Obsèques d'Elizabeth II : Charles III fait une grande annonce
Mort d'Elizabeth II : les coulisses émouvantes de sa dernière séance photo
Charles III : ce complexe d'Oedipe qui a fait du nouveau roi "un enfant tourmenté"
"Meghan n'est pas la bienvenue" : cet appel reçu par le prince Harry quelques heures avant la mort de la Reine