Elizabeth II confinée à Windsor : Buckingham Palace touché par le coronavirus avant le départ de la reine

Il y a quelques jours, peu de temps avant que des mesures strictes aient été prises en France afin de tenter d’enrayer la crise sanitaire liée au coronavirus, l’Angleterre prenait aussi ses dispositions. Alors que le COVID-19 a mené beaucoup de pays à fermer leurs frontières et à instaurer des mesures de confinement, Elizabeth II est elle aussi concernée par cette situation quasi inédite. Pour préserver l’état de santé de la monarque de 93 ans, ainsi que celle de son époux, le prince Philip, 98 ans, le couple est désormais confiné au château de Windsor. Elizabeth II a également annulé tous ses engagements publics. Pendant ce temps, ce sont le prince William et Kate Middleton qui tiennent l’entreprise familiale à Londres. Mais si Elizabeth II et le duc d'Edimbourg sont en lieu sûr, cela n’empêche pas certaines inquiétudes, notamment celle de leur petit-fils, le prince Harry. Et les nouvelles ne sont pas vraiment rassurantes...

Elizabeth II a-t-elle pu être contaminée ?

En effet, d’après les informations du Sun, un membre du staff de Buckingham Palace a été testé positif au coronavirus. L’assistant serait tombé malade la semaine dernière, tandis que le reste de l’équipe du personnel de la Maison royale, qui a eu des contacts avec lui, a été sommé de se placer en quarantaine. Plus inquiétant encore, cet assistant aurait été diagnostiqué positif avant qu’Elizabeth II et le duc d’Edimbourg ne quittent Buckingham Palace. Ce qui représente un énorme risque compte tenu de l’âge de la monarque

Retrouvez cet article sur Voici

Kim Glow : après ses récents propos polémiques, l’un de ses sponsors annule son contrat
Cristina Cordula : comment elle s’occupe avec son fils Enzo pendant le confinement
VIDEO Daniel Guichard : comment sa voix a été impactée quand il a arrêté de fumer et de boire
PHOTO Emily Ratajkowski ultra sexy, elle frôle l'accident de peignoir
Coronavirus : la reine Elizabeth II prépare une allocution télévisée afin de rassurer les Britanniques