Elizabeth II : cette anecdote complètement dingue sur une mutinerie de ses corgis

·1 min de lecture

Elizabeth II n'a jamais caché son amour pour les animaux. Amatrice de chevaux, elle est aussi une grande fan de chiens. S'il y a une race qu'elle affectionne tout particulièrement c'est bien les corgis. Le tout premier lui a été offert en 1944 par ses parents, Elizabeth Bowes-Lyon et le Roi George VI, à l'occasion de son 18e anniversaire. Tombée sous le charme de ces adorables toutous originaires du Pays de Galles, la monarque en a par la suite possédé plus d'une trentaine au cours de sa vie. Si elle a toujours fait preuve d'un amour sans limites pour ses compagnons à quatre pattes, il lui est aussi arrivé d'avoir affaire à des chiens plus rebelles que d'autres.

Victime d'une mutinerie de ses corgis il y a plusieurs années, la souveraine a même été obligée de faire appel à un célèbre dresseur et psychologue pour chiens afin de reprendre le contrôle sur la situation. Dans un reportage diffusé sur France 2, ce vendredi 23 avril, le Dr Roger Mugford est revenu sur cette folle anecdote : "On a dû retirer de sa meute l'élément perturbateur celui qui provoquait les conflits" s'est-il souvenu avant d'ajouter : "On l'a mis chez princesse Anne, la fille d'Elizabeth II, ensuite les choses se sont calmées mais le vrai problème c'est qu'à l'époque la reine avait beaucoup trop de chiens". Pendant de nombreuses années, la veuve du prince Philip a en effet vécu avec pas moins de 13 corgis, en même temps à ses côtés, de quoi parfois lui donner du fil à retordre.

Deux

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Prince Charles et Camilla Parker-Bowles : leur supposé fils illégitime publie une photo pour prouver sa filiation
Princesse Diana : cette liste impressionnante de stars avec qui elle a dansé lors de son passage aux Etats-Unis
Letizia d'Espagne : ce précieux conseil que lui avait donné le prince Philip et qui lui a visiblement servi
Meghan Markle et Archie : le ventre très arrondi, la duchesse de Sussex porte son fils dans un look décontracté
Harry et Meghan : cette grave suspicion de la famille royale qui bloque toute réconciliation