Taxe sur les super-profits : Élisabeth Borne reste ouverte à l’idée

Élisabeth Borne a annoncé débloquer 1,5 milliard de fonds vert pour les collectivités. L'objectif : les aider à lutter contre le changement climatique  - Credit:Sébastien Muylaert / MAXPPP
Élisabeth Borne a annoncé débloquer 1,5 milliard de fonds vert pour les collectivités. L'objectif : les aider à lutter contre le changement climatique - Credit:Sébastien Muylaert / MAXPPP

Tout comme Emmanuel Macron, Élisabeth Borne s'est montrée très active pour sa rentrée politique. Et il y a de quoi. Face à l'inflation, la grogne des Français monte et le gouvernement se doit d'apporter des réponses. Dans une interview au Parisien, ce samedi 27 août, la Première ministre a ainsi affirmé ne pas « fermer la porte » à une taxation des « super-profits » des entreprises, tout en disant préférer que l'entreprise qui le peut « baisse les prix pour le consommateur et donne du pouvoir d'achat à ses salariés ».

« Personne ne comprendrait que des entreprises dégagent des profits exceptionnels alors même que les Français peuvent être inquiets pour leur pouvoir d'achat », a affirmé Élisabeth Borne dans sa première interview depuis la pause estivale.

« Je ne ferme pas la porte à taxer les super-profits », a ajouté la Première ministre, qui doit s'exprimer lundi devant le Medef, au moment où les prix flambent partout dans le monde en raison notamment de la guerre en Ukraine. Mais, précise-t-elle, « je pense que le plus efficace et le plus concret pour les Français, c'est quand une entreprise, quand elle le peut, baisse les prix pour le consommateur et donne du pouvoir d'achat à ses salariés ».

À LIRE AUSSIQuand la sobriété redevient une vertu

« Prioritairement, je pense que les entreprises qui font des super-profits doivent rendre du pouvoir d'achat aux Français en mobilisant les dispositifs votés début août » comme le triplement de la prime pouvoir d'achat [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles