Elisabeth Borne trouve normal que EDF porte plainte contre les grévistes qui coupent l'électricité

1 / 2

Elisabeth Borne trouve normal que EDF porte plainte contre les grévistes qui coupent l'électricité

Au lendemain de l’abandon provisoire de l’âge pivot par le gouvernement, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire était invitée sur le plateau de BFM Politique. Accusée la veille par Philippe Martinez d’être responsable de l’arrestation de deux salariés d’EDF "pour fait de grève", Elisabeth Borne a fustigé ceux qui manifestent leur mécontentement par des actes illégaux et dangereux.

"Ces deux salariés ont été pris au moment où ils allaient couper l'électricité", affirme Elisabeth Borne, qui a rappelé que le droit de grève ne permet pas "de faire des coupures sauvages d’électricité". "C’est même légalement interdit", a prévenu la ministre. "On est dans une démocratie. Il est important que chacun en respecte les règles." 

"Ce n’est pas responsable de procéder de cette façon" 

Elisabeth Borne a confirmé que des actes de malveillances avaient été constatés à la SNCF et chez EDF depuis le début de la mobilisation contre la réforme.

"À la SNCF la semaine dernière, et je le regrette d’autant plus que ça n’avait pas été le cas jusqu’à présent, il y a eu des blocs sur les voies, des manipulations de passages à niveau", a révélé la ministre avant de préciser que la SNCF portait systématiquement plainte en cas d'incidents similaires.

Tout comme EDF quand des coupures sauvages sont constatées.

"Ça me parait totalement normal", a appuyé Elisabeth Borne. "Ce n’est pas...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi