Elisabeth Borne reçoit sa 2e dose de rappel contre le Covid pour passer «un été serein»

Christophe ARCHAMBAULT / AFP

"Comme 4 millions de Français, je viens d'avoir ma deuxième dose de rappel" d'un vaccin qui "protège des formes graves et renforce les défenses immunitaires" contre le Covid-19, a fait valoir la Première ministre âgée de 61 ans.

Elisabeth Borne a reçu vendredi matin sa deuxième dose de rappel de vaccin contre le Covid dans un cabinet infirmier à Paris, en invitant les personnes concernées à faire de même pour "passer un été serein". "Comme 4 millions de Français, je viens d'avoir ma deuxième dose de rappel" d'un vaccin qui "protège des formes graves et renforce les défenses immunitaires" contre le Covid-19, a fait valoir la Première ministre âgée de 61 ans.

"Avec l'été il y a beaucoup de personnes qui vont rencontrer les petits-enfants ou de la famille. C'est vraiment important de faire cette deuxième dose de rappel, ça permet de passer un été serein", a-t-elle ajouté. Par son âge, la cheffe du gouvernement fait partie du public concerné par ce rappel, pour l'heure ouvert à toutes les personnes au-delà de 60 ans, aux femmes enceintes mais aussi aux personnes de moins de 60 ans "à risque" ou vivant dans l'entourage de personnes fragiles.

"

L'épidémie n'est pas derrière nous

"

"L'épidémie rebaisse dans cette septième vague, mais (...) on a encore une augmentation des personnes hospitalisées, en réanimation et même des décès. L'épidémie n'est pas derrière nous", a souligné Elisabeth Borne, en invitant "tous ceux pour lesquels on recommande cette deuxième dose à se faire vacciner". Mme Borne a été vaccinée dans un cabinet infirmier tout près de Matignon, en expliquant que c'était "facile" de le faire et que les personnels de santé peuvent aussi aller "à domicile chez des personnes âgées", comme l'infirmière qui lui a administré la dose de rappel.

Le nombre de contaminations de Covid-19 s'établit à environ 78.000 cas par jour, en moyenne sur 7 jours, loin des 130.000 cas au pic des contaminations, mais les hospitalisations ne baissent pas encore, à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles