Elisabeth Borne, Premier ministre ? : «Ce n’est pas le sujet. L’important est de porter le projet d’Emmanuel Macron»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Alfonso Jimenez/Shutterstock/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La ministre du Travail est revenue, lundi 25 avril sur RTL, sur l’élection d’Emmanuel Macron mais aussi les défis qui attendent le président pour les cinq années à venir.

Avec une abstention record à 28%, cette victoire d’Emmanuel Macron a un arrière-goût amer. Même si Elisabeth Borne a expliqué ne pas le voir de cette façon : « Il faut respecter l’expression du vote que l’on a eu hier. Emmanuel Macron est le premier président depuis qu’on élit le président au suffrage universel à avoir été réélu, donc cela montre qu’une partie des Français voient que l’on a agit pour le pouvoir d’achat, l’écologie, le travail. »

Lire aussi: Frédéric Dabi (Ifop) : «20h02 : la bataille des législatives commence»

Elle a toutefois affirmé qu’« il y a une abstention dont personne ne peut se satisfaire et aussi une partie des Français qui ont voté pour Emmanuel Macron sans y adhérer, y compris pour Marine Le Pen », ajoutant que le gouvernement aura « dans les semaines qui viennent, à répondre à ces Français, les convaincre que l’on a un projet. »

Lire aussi:Elisabeth Borne Premier ministre ? Le sourire d'Emmanuel Macron

La ministre a défendu le bilan du président réélu et déclaré que tous sont « conscient[s] qu’il y a des fractures dans le pays auxquelles il faut répondre. » Elle a mis en cause le fait qu’« il y a eu beaucoup de crises, notamment la crise sanitaire qui a usé beaucoup d’énergie mais on a montré aux Français qu’on pouvait les protéger. »

"

Emmanuel Macron est conscient qu’il y a besoin d’apaiser, de rassembler dans le pays

"

Sur le pouvoir d’achat Elisabeth Borne a annoncé que « dès le mois de juillet on va indexer les pensions. Je rappelle que le SMIC sera revalorisé au 1er mai » et que cela est fait car le gouvernement « veut tirer les leçons de la crise sanitaire. » Elle a salué le quinquennat passé où le président « a su, territoire par territoire, travailler ensemble (syndicats,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles