Elisabeth Borne, Première ministre : pas le premier choix d'Emmanuel Macron ?

Tout juste nommée Première ministre pour succéder à Jean Castex, Elisabeth Borne est face à une double urgence : constituer son équipe gouvernementale et mener la bataille des législatives, tout en répondant aux attentes sur le pouvoir d'achat et le climat, relayées par des oppositions qui l'attendent au tournant, résume l'AFP. Elle a déjeuné mardi 17 mai 2022 avec Emmanuel Macron à l'Elysée où elle a passé trois bonnes heures avec le chef de l'Etat à plancher sur la composition du futur gouvernement. Celui-ci pourrait être dévoilé ce mercredi ou jeudi 19 mai avant le prochain Conseil des ministres organisé le lendemain.

Selon l'entourage de la nouvelle cheffe du gouvernement, les deux têtes de l'exécutif penchent d'abord pour une nouvelle équipe gouvernementale "resserrée", qui sera ensuite étoffée dans un deuxième temps, probablement après les législatives des 12 et 19 juin. Car c'est d'abord en tant que patronne de la majorité que l'ex-ministre du Travail, des Transports et de la Transition écologique aborde ses nouvelles fonctions, avec pour feuille de route de donner à nouveau une majorité à la macronie à l'Assemblée nationale.

Aurélien Rousseau, 45 ans, a été choisi par le président pour être le directeur de cabinet d'Elisabeth Borne. Ancien directeur général de l'Agence régionale de Santé d'Ile-de-France, il a été ex-directeur adjoint de cabinet des Premiers ministres socialistes Manuel...

Lire la suite


À lire aussi

"On t'espère meilleure au lit qu'au ministère" : Edith Cresson, Première ministre humiliée
Emmanuel Macron nomme Élisabeth Borne comme Première ministre, en remplacement de Jean Castex
Axel (Mariés au premier regard) et sa grosse barbe : la douloureuse histoire derrière ce choix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles