Elisabeth Borne accro à la vapote mais pas seulement : son autre addiction dévoilée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Élisabeth Borne aime vapoter, ce n'est un secret pour personne. La Première ministre a même été jusqu'à vapoter à l'intérieur de l'Assemblée nationale quand elle était ministre du Travail l'an dernier, soulevant des questions sur la légalité de cette pratique. Mais ce n'est pas le seul pêché de la femme politique de 61 ans : elle a une autre addiction que Paris Match révèle.

Dans son long reportage sur la nouvelle cheffe du gouvernement, Paris Match indique qu'Elisabeth Borne est une "accro au Coca-Light". De quoi rendre amusant son portrait puisqu'elle fait en général plutôt l'objet de description pas très "fun". Affichant une ligne parfaite et sportive, elle a opté pour la boisson sans sucre manifestement, pour ne pas trop pâtir du sucre. Pour l'hebdomadaire, elle est comme Lionel Jospin pour qui elle a travaillé, elle serait "une austère qui se marre". Richard Ferrand la décrit comme une femme qui "ne se prend pas au sérieux et gagne à être connue". Lors de la victoire d'Emmanuel Macron, elle était présente au Champ-de-Mars comme ses autres collègues du gouvernement. Si elle ne dansait pas sur les sons du DJ comme ses camarades Joel Giraud et Barbara Pompili, elle n'a pas refusé de participer à un petit selfie de la victoire.

"Elle a un côté préfète" raconte une figure ministérielle. "Borne out" a-t-on dit d'elle quand elle a été à la tête de la RATP. Elisabeth Borne est...

Lire la suite


À lire aussi

Cyril Hanouna accro à la drogue ? L'animateur dévoile à quoi il carbure
Bob Sinclar : Le DJ dévoile sa surprenante addiction...
Isabelle Adjani dévoile le nom des "deux seuls hommes" qu'elle a aimés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles