Elisabeth Badinter : "J'ai presque l'impression que c'est notre civilisation qui est en danger"

·1 min de lecture

Une alerte. Elisabeth Badiner, philosophe et femmes de lettre réagit sur Europe 1 aux bouleversements de la vie politique française et au climat actuel dans la société. "J'ai le sentiment que les habitants des démocraties n'ayant pas connu vraiment de guerres, de violences depuis la dernière Guerre mondiale, ont tout simplement oublié que les civilisations sont mortelles", assure-t-elle. "Souvent l'Histoire est tragique. Lutter contre les acquis de cette civilisation peut nous mener très loin." Et d'ajouter : "J'ai presque l'impression que c'est notre civilisation qui est en danger."

"Nous avons la chance de vivre, en Occident d'ailleurs, dans des régimes qui sont démocratiques, où on assume les libertés d'expression, où on a le droit à la critique, on a le droit de parler et j'ai le sentiment qu'on est en train d'essayer de nous censurer, de nous interdire d'exprimer notre opinion. Je trouve ça très grave", explique la philosophe. 

> Plus d'informations à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles