Elie Semoun : son déchirant hommage à son père, atteint de la maladie d’Alzheimer

Si Elie Semoun a l’habitude de faire dans l’humour sur les réseaux sociaux, cette fois, il a bouleversé les internautes. Sur son compte Instagram, l’humoriste et comédien a rendu un vibrant hommage à son papa, Paul. Ce dernier souffre de la maladie d’Alzheimer depuis déjà quelque temps. Un mal que l’ancien acolyte de Dieudonné avait déjà évoqué en 2018 dans Salut les Terriens. « C’est un homme extraordinaire, avait-il confié. Il commence un petit peu à perdre la boule. Je pense que ce sont les débuts d’Alzheimer, il croit que les voisins viennent chez lui pour déplacer la bagnole et qu’ils la remettent le soir. Mais sinon ça va. C’est la vieillesse. »

Elie Semoun bouleverse les internautes

Et son père va de plus en plus mal comme il l’a révélé dans un post publié sur Instagram. « Papa Semoun. Mon papa que vous aimez, sombre petit à petit, c’est une réalité qui peut être drôle et dramatique, mais c’est une réalité. Pour le moment, c’est plus émouvant que grave », a-t-il déclaré, en accompagnant son bouleversant message d’une vidéo où son papa révèle son mal-être, bien conscient qu’il est atteint de la maladie d’Alzheimer.

« Je ne suis pas normal. Je découvre, a expliqué le père d’Elie Semoun. On dirait que je me réveille et je fais un rêve à la con. Je ne suis pas chez moi. Je sais que je ne suis pas chez moi. Mais qu’est-ce que je fais ici ? Comment je suis arrivé là ? Et depuis combien de temps ? Un jour ? Deux jours ? J’ai déjà vu l’infirmier ? » Une vidéo très émouvante qui a

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO Cyril Hanouna a évité le pire : pourquoi l'animateur a fait une grosse frayeur à Arthur ?
Les Enfoirés 2020 : cette célèbre chanteuse qui fait son grand retour après 20 ans d’absence
VIDEO Nagui tacle un candidat qui travaille à la SNCF à propos de la grève
Marc-Antoine Le Bret : sa première imitation n'était pas un people (et elle risque de vous surprendre)
Après sa tentative d'assassinat de Jacques Chirac, Maxime Brunerie raconte son enfer en prison