Elie Brun: "Hors de question que je me désiste" à Fréjus #mun83600

Le maire de Fréjus, Elie Brun (DVD), a déclaré jeudi qu'un désistement pour le second tour des municipales était "hors de question", démentant des rumeurs de retrait dans cette ville varoise de 53.000 habitants qui constitue une prise potentielle du Front national en raison d'une triangulaire.

"Hors de question que je me désiste", a-t-il déclaré à une correspondante de l'AFP.

"Le fait que je n'aie pas encore imprimé mes bulletins, ça ne veut rien dire, je peux encore le faire vendredi soir. Je serai présent au second tour dimanche", a-t-il ajouté, sortant d'un long silence observé depuis dimanche soir.

"Nous travaillons à la campagne", avait indiqué à la mi-journée son directeur de campagne Jean-Michel Lopez, en démentant aussi des rumeurs.

L'ex-candidate socialiste aux municipales, Elsa Di Méo, avait néanmoins diffusé dans la foulée un communiqué affirmant: "M. Brun vient d'entendre mon appel à la responsabilité et se retire".

Au 1er tour des élections, marqué par l'abstention d'un tiers des inscrits, la liste FN menée par David Rachline (26 ans) est arrivée largement en tête avec 40,3% des voix. Le candidat UMP Philippe Mougin était deuxième avec 18,8%, suivi d'Elie Brun (17,6%).

Elsa Di Méo, quatrième avec 15,5%, a été la seule à se retirer de la course, non sans avoir prôné pendant deux jours une improbable liste de rassemblement à trois pour barrer la route au FN. Mardi à 18H00, elle avait fondu en larmes en annonçant devant la presse une triangulaire et son retrait, sans toutefois donner une consigne de vote.

La cité varoise a été dirigée pendant 17 ans par Elie Brun, fustigé pour sa gestion calamiteuse par tous les autres candidats.

Condamné le 30 janvier à cinq ans d'interdiction des droits civiques pour prise illégale d'intérêts portant sur l'attribution d'une plage privée, Elie Brun a fait un appel suspensif pour se présenter aux élections.

"S'il veut se retirer dignement, il peut ne pas mettre ses bulletins sur les tables dimanche", a suggéré jeudi Georges Ginesta, député-maire de la ville limitrophe de Saint-Raphaël et président de l'UMP dans le Var.

Le responsable, qui soutient Philippe Mougin, encore adjoint au tourisme voici un an, n'a pas de mots assez durs pour le maire sortant. "Il va sortir avec le déshonneur. Brun préfère faire élire le Front national que Philippe Mougin. C'est une question d'antagonisme entre eux", a expliqué M. Ginesta.

"Le Front national se nourrit à Fréjus de deux échecs: nationalement de l'échec du gouvernement, localement du naufrage de Brun", a-t-il dit. La ville affiche "une dette de 145 millions d'euros pour un budget de 110 millions d'euros, c'est colossal".

Un dernier meeting de campagne de David Rachline est prévu jeudi soir en présence de Steeve Briois, nouveau maire FN d'Hénin-Beaumont.

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.