Eli Lilly: La faible demande pour les traitements contre le COVID-19 pèse sur le T1

·1 min de lecture
ELI LILLY: LA FAIBLE DEMANDE POUR LES TRAITEMENTS CONTRE LE COVID-19 PÈSE SUR LE T1

(Reuters) - Le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly a annoncé mardi avoir réalisé sur les trois premiers mois de l'année un bénéfice inférieur aux attentes de Wall Street et a abaissé sa prévision de bénéfice annuel ajusté en raison de la baisse de la demande pour ses traitements contre le COVID-19.

Le groupe s'attend désormais un bénéfice ajusté au titre de 2021 de 7,80 dollars à 8 dollars par action, contre une prévision précédente de 7,75 dollars à 8,40 dollars.

Le gouvernement américain a arrêté en mars l'utilisation autonome du traitement bamlanivimab à base d'anticorps contre le COVID-19 développé par Eli Lilly, les nouvelles variantes du virus pouvant résister à ce médicament lorsqu'il est utilisé seul.

Eli Lilly a déclaré qu'il se concentrerait désormais sur une combinaison du bamlanivimab et de son autre anticorps contre le coronavirus, l'etesvimab, dont l'efficacité contre les variants s'est avérée plus forte.

Le groupe a enregistré, hors éléments exceptionnels, un bénéfice de 1,87 dollar par action, contre une estimation moyenne de 2,13 dollars par action, selon les données IBES de Refinitiv.

Le bénéfice net est tombé à 1,36 milliard de dollars, soit 1,49 dollar par action, au cours du trimestre clos le 31 mars, contre 1,46 milliard de dollars un an plus tôt.

(Manas Mishra à Bangalore; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)