Elevage : le Cameroun mise sur les vaches Montbéliardes pour produire plus de lait

Le nord du Cameroun est traditionnellement une terre d'élevage. Le gouvernement camerounais y a lancé une initiative inédite : à Garoua, des vaches laitières venues de France ont été accueillies pour renforcer la filière laitière, car le pays importe encore beaucoup de sa consommation de lait. Un environnement bien différent pour ces vaches, en période d’acclimatation. Elles ont fait un voyage en avion de 5 000 kilomètres, encadré par des vétérinaires. “C’est une fierté de les avoir ici chez nous”, explique l’ingénieur agronome chargé de leur bien-être. Accueillies comme des reines Ces vaches Montbéliardes sont capables de produire cinq fois plus de lait que leur collègues camerounaises. L’essentiel du lait du Cameroun est importé en poudre. Pour remédier à cela, le gouvernement a emprunté 80 millions d’euros auprès de la Banque mondiale. Les vaches sont réparties chez des éleveurs de la région. Un rêve pour l'une d'eux, qui a payé 3 600 euros pour deux vaches, une somme conséquente. Lait frais, pasteurisé, yaourt, fromage, beurre... Elle espère quintupler et diversifier sa production.