Electricité : l’ouverture d'EDF à la concurrence a fait grimper les prix

Lorsqu’EDF a été ouvert à la concurrence, en 2007, le fournisseur promettait une électricité moins chère. 14 ans plus tard, pourtant, beaucoup de clients déchantent et choisissent un fournisseur alternatif. Philippe Brun est l’un d’entre eux. Il paie 2 170 euros par an d’électricité avec sa cuisine équipée, ses deux machines à laver, sa cave à vin et ses deux voitures électriques. Une facture moins élevée que s’il était resté aux tarifs d’EDF. Depuis deux ans, son foyer a fait une économie de 232 euros, soit un mois d’économie. La facture baisse en moyenne de 44 euros par an pour ceux qui comme lui ont choisi un autre fournisseur. Une facture qui explose pour tous les Français Mais la facture totale a explosé pour tous les Français : depuis l’ouverture à la concurrence, l’indice des prix à la consommation de l’électricité a augmenté de 60,36%. Un client paie 501 euros par an en 2020 ce qu’il aurait payé 319 euros en 2006. Pour faire de la place aux 23 fournisseurs d’électricité différents, les pouvoir publics ont en effet augmenté davantage les tarifs régulés. "Il faut que les tarifs soient suffisamment élevés pour permettre aux nombreux concurrents d’EDF d’avoir un espace concurrentiel", explique Raphaël Boroumand, économiste spécialiste de l’énergie. Un mécanisme défavorable au consommateur.