Elections municipales : comment la réforme des retraites et la grève se sont infiltrées dans la campagne

Margaux Duguet

"Les gens ne me parlent que de la réforme des retraites et de la grève, du matin au soir. 'Comment faire pour aller travailler, chercher les enfants ?' Ils sont totalement en mode 'survie'." La phrase est signée Gaspard Gantzer, candidat à la mairie de Paris. L'ancien conseiller com' de François Hollande, qui a arpenté les marchés du 15e arrondissement, mardi 7 janvier, sent bien que les Français ont la tête ailleurs : "Ils n'ont pas encore imprimé la date de l'élection, il faut se préparer à une campagne très courte".

Pourtant, les élections municipales approchent à grands pas. Les électeurs sont appelés à se rendre aux urnes les 15 et 22 mars, pour choisir de reconduire ou non leur maire. Dans cette campagne, que certains candidats ont entamé il y a déjà plusieurs mois, un invité a toutefois fait une apparition plus que remarquée : le projet de réforme des retraites. Les négociations entre les syndicats et le gouvernement, mais aussi la longue grève et ses conséquences, monopolisent tout le débat public.

"Les médias sont focalisés sur la grève"

"L'actualité nationale est très chargée, on est à deux mois du scrutin, c'est rare d'observer cela", constate Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, Anne Hidalgo. Conséquence la plus visible : l'attention médiatique est toute entière concentrée sur la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi