Elections municipales 2020 à Bordeaux : La droite est-elle « prête à tout » pour sauver la cogestion à la métropole ?

Mickaël Bosredon

TROISIEME TOUR - Discussions et négociations ont démarré dès dimanche soir concernant la future présidence de Bordeaux métropole

La droite « prête à tout » pour sauver la cogestion à la métropole, quitte à faire élire un maire socialiste ? C’est un des scénarios qui se dégage en vue de l’élection du futur président de Bordeaux métropole. L’actuel président, le maire du Bouscat Patrick Bobet (LR), a clairement annoncé dimanche soir qu’il avait entamé des discussions avec le maire socialiste de Mérignac – deuxième commune la plus importante de la métropole derrière Bordeaux – Alain Anziani.

Après le deuxième tour des élections municipales de dimanche, 17 communes de la métropole sont désormais entre les mains de la gauche ou des Verts, et 11 acquises à la droite ou au centre. Pierre Hurmic (EELV) a conquis Bordeaux et Stéphane Delpeyrat (PS) a ravi Saint-Médard-en-Jalles au maire sortant, le centriste Jacques Mangon. La droite a tout de même réussi à conserver des villes importantes, notamment Pessac et Villenave d’Orn(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Bordeaux : Comment ïkos veut faire « changer le regard des gens sur les objets de seconde main »
Déconfinement à Bordeaux : Avec le plan d'urgence vélo, « je me fais incendier par des automobilistes mais j'assume » lance le président de la métropole
Bordeaux : La navette aérienne Air France vers Paris-Orly ne repartira certainement pas