Présidentielle américaine : Biden remporte le Michigan après le Wisconsin, Trump conteste

·2 min de lecture

Avec une participation qui s'annonce historique, les Etats-Unis s'apprêtent à choisir leur prochain président. Retrouvez ici les informations au fil de la journée et durant toute la nuit.

22h30 : Biden remporte le Michigan pour CNN et NBC

Joe Biden a remporté mercredi l'Etat crucial du Michigan, un revers majeur pour le président Donald Trump qui avait gagné dans cet Etat face à Hillary Clinton en 2016, selon les chaînes CNN et NBC.

Cet Etat, ancien coeur de l’industrie automobile américaine, apporte 16 grands électeurs supplémentaires à M. Biden, ce qui porte son total à 264 contre 214 pour Donald Trump. Les résultats de cinq Etats, dont la Pennsylvanie, la Géorgie et la Caroline du Nord, sont encore attendus.

22h20 : Le discours de "président" de Joe Biden

Le candidat démocrate s'est exprimé de Wilmington, dans le Delaware. Accompagné de la vice-présidente Kamala Harris, Joe Biden a d'abord réaffirmé que toutes les voix devaient être comptés, rappelant que jamais autant d'Américains n'avaient voté dans la longue histoire de la démocratie américaine. Confiant sur le fait d'être le vainqueur de l'élection, aussi bien pour l'ensemble de la population qu'au Michigan et en Pennsylvanie, il s'est exprimé à tous les Américains, même aux Pro-Trump. «Nous devons vivre ensemble à nouveau. Je ne suis pas naïf, ce ne sera pas facile (...) mais nous ne sommes pas ennemis. J’ai fait campagne en tant que démocrate, mais je gouvernerai comme le président qui représentera chaque de vous», a-t-il déclaré.

Présidentielle américaine - Joe Biden : "Nous pensons que nous allons gagner"

21h30 : Trump proteste aussi en Pennsylvanie

Donald Trump a déposé un recours en justice pour obtenir la suspension du dépouillement dans l'Etat-clé de Pennsylvanie, où Joe Biden le devance d'une courte tête selon des résultats partiels, a annoncé mercredi son directeur de campagne.

«Les yeux du pays sont braqués sur la Pennsylvanie mais la(...)


Lire la suite sur Paris Match