Election présidentielle : à la recherche de parrainages, Loup Bommier drague les maires pour Eric Zemmour

·1 min de lecture

Le coupé cabriolet de Loup ­Bommier file sur les départementales du pays châtillonnais (Côte-d'Or). Direction : le village de ­Larrey, 68 habitants. Ce responsable du "pôle élus" de l'association Les Amis d'Eric Zemmour a pris son après-midi pour aller recueillir des promesses de parrainage. Mais son premier rendez-vous est bien mal engagé : en retard d'une vingtaine de minutes, Bommier vient de rater le maire… Une course-poursuite à travers hameaux et champs de blé s'engage pour le retrouver. Quand Bommier rattrape le véhicule blanc de l'édile, arrêté à un stop, il jaillit de sa Peugeot pour toquer à la fenêtre du conducteur.

Lire aussi - Présidentielle : dans la presse, Zemmour est le plus présent depuis la rentrée

Pas question de laisser s'échapper un parrain potentiel! C'est le cas de Bernard Soupault, maire (sans étiquette) de Larrey. "Moi, certains points du discours de Zemmour me plaisent bien, confirme celui-ci. Il y a l'immigration et évidemment la peine de mort, quelque chose qui me tient particulièrement à cœur. C'est une honte que Mitterrand l'ait supprimée!" Mais, quand Loup Bommier lui tend un formulaire bleu, blanc, rouge de promesse de parrainage, format A4, ça coince. "Ah ça, ça me paraît compliqué, réplique le maire de Larrey, continuellement réélu depuis vingt ans. Comme à chaque fois, j'ai donné ma signature à Nicolas Dupont-Aignan…"

"

On verra ce qu'il dira d'ici deux ou trois mois, quand Dupont-Aignan sera toujours à 1%. A ce moment, il nous donnera son p...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles