Election du président, formation du bureau et des commissions : une fin de mois décisive pour la nouvelle Assemblée

FRANCE : L'Assemblee Nationale
FRANCE : L'Assemblee Nationale

Le second tour des élections législatives marque certes la fin d’une longue séquence électorale, mais les députés n’en ont pas fini avec les scrutins. Plusieurs postes d’importance sont à renouveler au sein de l’Assemblée nationale, à partir du 28 juin.

Avant cette semaine décisive pour la répartition et l’élection de fonctions clés au Parlement, l’Assemblée nationale se laisse une semaine de battement, le temps de laisser aux 577 élus de s’approprier leurs nouvelles fonctions. Du lundi 20 au vendredi 24 juin, les députés sont accueillis au palais Bourbon. C’est à cette occasion que les parlementaires recevront leur célèbre mallette qui contient des symboles de leur fonction, comme l’écharpe tricolore ou la cocarde, ou encore le règlement de l’Assemblée nationale.

Cette première semaine de rentrée est également l’occasion pour les groupes de se réunir, y compris pour élire leurs présidents et

Le 28 juin : élection du président et constitution des groupes

Les choses solennelles commencent la semaine suivante, avec la première séance publique de la 16e législature, le mardi 28 juin à 15 heures. Les députés éliront le président de l’Assemblée nationale par bulletin secret à la tribune. La séance se déroulera sous la supervision du Bureau d’âge, c’est-à-dire le doyen de l’Assemblée nationale (le député RN des Bouches-du-Rhône José Gonzalez, 79 ans), à qui revient la présidence de cette séance inaugurale. Il sera assisté des six plus jeunes députés de l’hémicycle.

Le 28 juin à 18 heures constitue la date limite où doivent être transmises au secrétariat général de la présidence de l’Assemblée nationale les déclarations politiques et la composition des groupes (liste des membres ou des députés apparentés, et nom du président de groupe). Rappelons qu’il faut un minimum de 15 députés pour constituer un groupe. Les déclarations doivent en outre préciser si le groupe (...) Lire la suite sur Public Sénat

Législatives : « C’est plus que la fin du front républicain, le RN est devenu un outil pour faire perdre l’adversaire »

Barbara Pompili « réfléchit » à briguer la présidence de l’Assemblée nationale et veut « être utile »

Après sa défaite aux législatives, la ministre de la Santé annonce sa démission

Reports de voix, profils des abstentionnistes : que nous apprend le second tour des législatives ?

Législatives : la Nupes et le RN se disputent la présidence de la commission des Finances

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles