Election du président d'Interpol : polémique autour du candidat favori accusé de torture

Interpol, l’organisation mondiale de lutte contre la criminalité réunit, du 23 au 25 novembre, son assemblée générale pour élire un nouveau président. Le favori, Ahmed Naser Al-Raisi, un candidat émirati, fait couler beaucoup d’encre. Plusieurs plaintes ont été déposées contre lui pour des atteintes aux droits humains. Ludovic de Foucaud, correspondant FRANCE 24 en Turquie, fait le point.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles