Election américaine : pourquoi les instituts de sondage se sont-ils encore (un peu) trompés ?

Marie-Adélaïde Scigacz
·1 min de lecture

L'année 2016 nous avait mis en garde, 2020 l'a à nouveau prouvé : aux Etats-Unis, plus qu'ailleurs encore, les sondages sont à prendre avec des pincettes. A quelques heures du scrutin, la plupart des études d'opinion annonçaient "une vague bleue" : une avance de 10 points pour le démocrate Joe Biden au niveau national, selon une ultime étude* réalisée pour NBC et le Wall Street Journal, ainsi qu'une légère avance dans plusieurs Etats clés, comme la Floride et l'Ohio. Perdu. Quant au Texas, bastion républicain susceptible de basculer chez les démocrates ? Raté aussi. A la veille du scrutin, RealClearPolitics, qui agrège des sondages, plaçait Joe Biden en tête de 4,2 points dans le Michigan* et de 6,7 points dans le Wisconsin*. Au matin du mercredi 4 novembre, les deux candidats étaient en fait au coude-à-coude dans ces Etats déterminants.

>> Election américaine : suivez notre direct consacré à la présidentielle qui oppose Donald Trump et Joe Biden

Pointés du doigt en 2016 pour ne pas avoir anticipé le succès de Donald Trump, les sondages se sont-ils encore royalement trompés ? Donald Trump, poussé par sa victoire en Floride, va-t-il encore une fois décrocher la présidence, au nez et au masque de son adversaire démocrate, pourtant capable de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi