Election américaine : quelle politique de transition peut mener Donald Trump avant de céder son fauteuil à Joe Biden ?

franceinfo
·1 min de lecture

Donald Trump va quitter la Maison Blanche... Mais pas tout de suite. Le mandat du républicain, battu par Joe Biden lors de l'élection présidentielle américaine, se poursuit jusqu'à l'investiture de son successeur le 20 janvier prochain. Donald Trump dispose donc d'un peu plus de deux mois pour continuer de diriger le pays et, éventuellement, pour tenter de savonner la planche à son successeur. Franceinfo s'est demandé quelle était la marge de manœuvre du président sortant durant cette période.

>> Election américaine : suivez les réactions et analyses après la victoire de Joe Biden dans notre direct

Tenter de compliquer la transition

C'est évidemment l'une des craintes de certains observateurs : que Donald Trump tente de "saboter" la transmission du pouvoir à son successeur, lui qui a refusé à plusieurs reprises de s'engager dans une transition "pacifique". Il pourrait ainsi continuer de porter un discours incendiaire, qui remettrait en cause la validité du scrutin et minerait la confiance de l'opinion publique envers Joe Biden.

C'est ce qu'avait fait le président républicain Herbert Hoover avant l'investiture de Franklin Delano Roosevelt, entre 1932 et 1933, rappellent deux historiens américains dans un article publié (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi