Election américaine : cinq couacs qui ont ralenti le dépouillement dans des Etats clés

Marie-Adélaïde Scigacz
·1 min de lecture

Le suspense est à son comble outre-Atlantique. Alors que la nation tout entière a les yeux rivés sur le dépouillement dans les "swing states", où les bulletins des votes par correspondance détiennent la clé du scrutin, le sort (et l'impréparation) s'est acharné sur plusieurs bureaux de vote.

Pourquoi faire simple ? Aux Etats-Unis, que ce soit pour exprimer son vote ou procéder aux dépouillements des bulletins, le processus est largement informatisé. Alors que l'écart demeure extrêmement serré, mercredi 4 novembre, entre le président sortant, Donald Trump et son challenger, le démocrate Joe Biden, la presse américaine a les yeux rivés sur plusieurs Etats clés, susceptibles de faire pencher les résultats de l'élection présidentielle américaine d'un côté comme de l'autre.

>> Retrouvez la carte des résultats en direct, Etat par Etat

Or, dans plusieurs de ces Etats, des erreurs humaines, couacs techniques et autres coups du sort ont considérablement ralenti le dépouillement et le traitement informatique des bulletins issus des votes par correspondance. Une galère sans nom au cours de cette séquence électorale marquée, coronavirus oblige, par un recours exceptionnel à des bulletins postaux.

Franceinfo a tenté de recenser les bureaux qui ont connu, souvent au beau milieu de la nuit, d'intenses moments de solitude.

Un bug sur une machine à compter les bulletins en Géorgie

Aux Etats-Unis, pas question de faire compter les bulletins un par un par des humains comme de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi