Election américaine : après la défaite de Donald Trump, la crise de foi des complotistes QAnon

Benoît Zagdoun
·1 min de lecture

Que se passe-t-il dans la tête d'un conspirationniste quand la théorie du complot à laquelle il croit se heurte à la réalité ? La victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine met à l'épreuve la foi des QAnon.

>> Présidentielle américaine : comment les complotistes du mouvement QAnon sont devenus les meilleurs alliés de Donald Trump

Pour ces complotistes d'extrême droite, Donald Trump est une figure héroïque, quasi messianique, partie en guerre contre un "Etat profond", une élite démocrate mondialisée, de mèche avec un réseau pédophile et sataniste, qui gouvernerait les Etats-Unis, voire le monde, en secret depuis des décennies. Le héros devait révéler cette cabale au grand jour, faire arrêter ses membres. Mais au moment où la prophétie devait enfin se réaliser, sa présidence s'achève par une défaite. Voilà qui jette le trouble dans les esprits.

Le silence de "Q" intrigue ses "soldats"

Cet émoi est accentué par le silence de la personnalité centrale de la mouvance : "Q", l'internaute anonyme qui, à coups de messages cryptiques, a propagé sa théorie complotiste sur les réseaux sociaux depuis le début du mandat de Donald Trump. Le dernier message de Q* remonte au matin de l'élection. Un extrait du discours de Gettysburg, prononcé par Abraham Lincoln en 1863, accompagné de la photo (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi