Election américaine : à quoi va ressembler le mandat de Kamala Harris à la vice-présidence ?

franceinfo
·1 min de lecture

Kamala Harris est devenue vice-présidente des Etats-Unis, samedi 7 novembre, après la victoire de Joe Biden en Pennsylvanie qui lui a permis de remporter la course à la Maison Blanche. L'existence d'un(e) vice-président(e) est prévue par le premier article de la Constitution américaine de 1776. Il ou elle doit obligatoirement avoir plus de 35 ans, être né(e) aux Etats-Unis et y avoir passé au moins quatorze ans de sa vie. Contrairement au président, son nombre de mandats consécutifs n'est pas limité. Mais aucun pouvoir exécutif ne lui est réellement alloué par ce texte. En attendant que Kamala Harris soit formellement élue le 14 décembre, lors du vote du collège électoral américain, franceinfo vous présente une fonction dont les prérogatives sont souvent méconnues.

>> Election américaine : suivez les réactions et analyses après la victoire de Joe Biden dans notre direct

Une remplaçante pour le président

Le vice-président américain est tout d'abord la doublure du président en cas de problème. Si le chef de l'Etat est malade, dans l'incapacité d'exercer ses fonctions ou démis de celles-ci, c'est au vice-président que reviennent ses pouvoirs pour assurer la continuité de la gouvernance.

Les exemples (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi