Une exposition pour découvrir l'histoire évolutive du loup, qui débute il y a 55 millions d'années

·2 min de lecture

Entre mythes et informations scientifiques, l'exposition "Histoires de loups : portraits, mythes et symboles" évoque le canidé dans toutes ses dimensions. Elle revient notamment sur les origines évolutives de Canis lupus.

Les fossiles ont parlé. Grâce à eux les scientifiques remontent le temps, liant des espèces entre elles, ou en éloignant d'autres. Le loup (Canis lupus) a lui aussi subi ce décryptage : il permet aujourd'hui à l'exposition "Histoires de loups : portraits, mythes et symboles" qui se tient du 5 juin jusqu'au 24 octobre 2021 à la Fabrique des Savoirs à Elbeuf de donner les clés de son évolution.

Loup étrusque, loup de Mosbach et loup terrible

Tout commence il y a 55 millions d'années. Les traces d'un groupe de petits carnivores vivant à cette période ont été retrouvées : il s'agit des Miacidés. "Ils seraient les ancêtres de tous les canidés", souligne Jérôme Tabouelle, commissaire de l'exposition qui se tient à Elbeuf. La diversification de ces animaux en différentes lignées donnera notamment naissance aux canidés en quelques millions d'années. Les représentant de cette famille possèdent des caractéristiques communes, notamment des griffes et des dents adaptées à la capture de proies et à leur consommation.

Au début du Pléistocène, il y a environ 2 millions d'années, l'un de ces prédateurs, le loup étrusque aujourd'hui éteint, sillonnait l'Europe méditerranéenne. Une autre espèce a vécu en Eurasie il y a 700.000 ans : le loup de Mosbach ou Canis mosbachensis. Comme le souligne l'exposition, il est désormais admis que ce canidé est l'ancêtre de notre loup contemporain, Canis lupus. Il y a 10.000 ans, un autre "loup", baptisé loup terrible (Canis dirus), a disparu de l'Amérique du Nord qu'il occupait. En janvier 2021, une équipe internationale révélait avoir pour la première fois pu .

Scène présentée au sein de l'exposition "Histoires de loups : portraits, mythes et symboles". Crédit : Anne-Sophie Tassart

Une relation dont l'explication reste encore mal définie

Il y a environ 33.000 ans, les loups et les Hommes ont visiblement fini par se côtoyer, vivant dans les mêmes lieux et chassant les mêmes proies. A la place d'une compétition, s'est mis en place un compagnonnage [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles