Eilik, le robot de compagnie qui va vous attendrir avec ses adorables expressions

·1 min de lecture

ROBOT - Bien qu’il ne possède pas de jambes, Eilik dispose d’une grande palette d’émotions

Depuis plusieurs décennies, les robots de compagnies tentent de se faire une place au cœur des foyers. En 1999, Sony tentait par exemple de conquérir les enfants avec Aibo, un chien robot vendu au prix assez inabordable de 2.000 dollars.

Depuis, les projets se sont multipliés, particulièrement sur Kickstarter, avec plus ou moins de succès. Les internautes ont ainsi pu découvrir Vector, Kiki, Mini Pupper ou encore Varram. De formes, de tailles et de fonctionnalités différentes, ces robots domestiques ne sont pas là pour aider leurs propriétaires et n’ont d’autre objectif que de les divertir. Le dernier-né de la grande famille des robots de compagnie se dénomme « Eilik » et veut conquérir le cœur des internautes en misant sur son côté mignon.

Un accessoire de bureau plein d’émotions

Avec Eilik, pas de saut périlleux impressionnant, de bras préhensile ou même de déplacement, le robot est résolument immobile, vissé sur son socle. Pour bouger, il aura besoin que son propriétaire le prenne dans ses mains et le déplace. Malgré cette mobilité plus que limitée, Eilik n’est pas dénoué d’intérêt. S’il n’est pas particulièrement intelligent, Eilik est un compagnon de bureau à la palette d’émotion très variée conçu pour interagir avec les gens et devenir leur ami.

Ce petit robot de bureau veut devenir votre nouvel ami
Ce petit robot de bureau veut devenir votre nouvel ami - Geeko

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Hyundai présente un assistant de vie
« Monster Hunter World » : L’adaptation en jeu de plateau recueille plus de trois millions d’euros
Israël : Un fast-food propose des burgers personnalisés préparés par un robot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles